Pourquoi CRISPR-Cas9 va révolutionner notre société

CRISPR-Cas9, est un outil révolutionnaire qui est désormais utilisé par beaucoup de laboratoires à travers le monde. Après avoir lu un « article » sur le site Slate.fr écrit par le journaliste Vincent Manilève, j’ai décidé de réagir à cet article, et de faire un état des lieux sur CRISPR-Cas9 et les applications possibles. Si vous comprenez l’anglais voici une vidéo résumé qui est intéressante.

  • Bref Historique:

CRISPR-Cas9 a été découvert après plusieurs décennies de recherche. La première étape a été en 1987, les scientifiques ont découvert qu’une bactérie (Escherichia coli) avait la capacité de pouvoir désactiver un virus infectieux. Mais le processus était pour le moment inconnu. Il a fallu attendre 2012 pour qu’une équipe de chercheuses Emmanuelle Charpentier (Université d’Umeå, Suède) et Jennifer Doudna (Université de Californie, Berkeley, États-Unis) utilise cette réaction bactérienne à d’autres fins. Cependant une autre équipe de chercheur dirigé par Feng Zhang de l’Université du MIT et de de l’Université d’Harvard à Cambridge se dispute la découverte. Le débat est toujours en cours, le litige est légitime car il donnera probablement accès au prix Nobel de médecine l’année suivante. Avoir le brevet est capital  car il y a bien évidemment un intérêt financier majeur.

SPAIN-ASTURIAS-AWARDS-CHARPENTIER-DOUDNA
Emmanuel Charpentier et Jennifer Doudna, Miguel Riopa /AFP
  • CRISPR-Cas9 c’est qui et c’est quoi?

Sans rentrer trop dans les détails, car sinon je pense que je vais perdre 90% de mes lecteurs. CRISPR – Cas9 est un complexe qui va accomplir une mutation précise dans l’ADN du sujet (plante-bactérie ou animal).

  • Cas9, est un enzyme qui agit comme un ciseau moléculaire d’un peu près 20 paires de bases, cette enzyme peut couper l’ADN à un endroit bien précis et ainsi insérer ou supprimer une partie d’ADN.
  • Un bout d’ARN d’une longueur d’environ 20 paire de bases, cette ARN  sert de guide pour la molécule Cas9, qui va couper l’ADN du sujet à l’endroit souhaité initialement choisi par le scientifique.
crispr
Les étapes du système CRISPR-Cas9

Le complexe va donc agir à l’endroit définit, et agir uniquement à l’endroit précis souhaiter. La Cas9 va agir et couper l’ADN à cet endroit. La cellule va alors réagir et va tenter de réparer cette coupure sur  l’ADN. C’est lors de cette réparation par la cellule que les scientifiques vont alors pouvoir insérer ou désactiver en ajoutant une nouvelle séquence d’ADN.

0160_8083-585x389
Feng Zhang
  • Les premières applications

Les premières recherches utilisant CRISPR-Cas9 ont déjà débuté, elles se concentrent principalement sur le cerveau et les maladies mentales. Grâce à cette nouvelle technique il est en effet possible de pouvoir découper un gène et de l’étudier plus précisément  qu’auparavant. A moyen terme, si des gènes seraient responsable d’une maladie mentale, les chercheurs pourraient par exemple désactivez le ou les gènes en lien avec cette maladie en théorie. En pratique les maladies mentales comme l’autisme sont multigéniques (plusieurs gènes sont responsables de la maladie), et on connaît toujours mal le rôle des séquences non codantes, CRISPR pourrait ainsi aider à la compréhension de ses parties non codantes.

Contre le cancer, CRISPR a déjà ou est en cours d’utilisation en Chine, les résultats ne sont pas encore connu. Un autre projet en cours développé par un laboratoire américain serait de récolter des cellules T du système immunitaire du sujet malade. D’utiliser CRISPR pour modifier les cellules T et les « re programmées » pour ainsi éliminer les cellules cancéreuses. L’utilisation de CRISPR pourrait éviter l’utilisation des médicaments qui sont nocif pour le sujet malade, pour l’environnement et faire des économies à nos systèmes de santé. CRISPR pourrait cibler les cellules cancéreuses et simplement les éliminer. Toujours en médecine, CRISPR pourrait également servir comme une alternative pour combattre les bactéries multi résistantes. Cette technique de modification de l’ADN pourrait également utilisé pour la lutte contre les maladies tropicales comme Zika, la dengue ou le paludisme.

Dans l’agriculture, CRISPR pourrait être utile dans différents domaines, on pourrait par exemple rendre résistante une plante contre un champignon, comme le cas de la banane en Amériques du Sud. On pourrait augmenter les rendements des plantes, les applications sont nombreuses. D’ailleurs l’entreprise Monsanto, a annoncé vouloir utiliser CRISPR (un autre article intéressant). Bien entendu, cela a créé une polémique, de nombreux « écologistes » ont critiqué cette annonce sans même savoir ce qu’est CRISPR et répandent des fausses rumeurs semant ainsi le trouble.

  • CRISPR – Cas 9 est-il un OGM (organisme génétiquement modifié) ?

Normalement si vous avez suivi correctement mon article, vous devriez avoir cette question en tête. D’ici quelques semaines je vais rédiger un article complet sur les OGM et sur le débat en France qui est complétement hystérique selon moi.

Concernant CRISPR la question a déjà été posée en Suède notamment par les scientifiques de l’Université d’Umeå et d’Uppsala. Pour les suédois, certaines modifications ne sont pas considéré comme des OGM selon la définition de l’UE mais d’autres plantes issue de CRISPR sont considérés comme des OGM, l’Argentine considère aussi que CRISPR n’est pas une forme d’OGM. Il est urgent que l’UE s’empare du dossier et légifère sur une nouvelle définition de CRISPR. Car au sein de l’UE, il est très compliqué voir totalement impossible selon les pays de pouvoir travailler sur des OGM, notamment à cause des débats et des manifestations des antis OGM. Comme je l’ai démontré précédemment, CRISPR -cas9 peut être utilisé pour des utilisations très variés, car on peut : 1) activer un gène, 2) désactivé un gène. Il est donc bien possible d’obtenir le même résultat « naturellement » par simple croisement ou bien utiliser CRISPR. La seule différence est que la technique naturel prend plus de temps car nécessite que l’on est la bonne mutation sur le bon gène.

Tout d’abord voyons la définition d’un OGM :

Le mot OGM ou organisme génétiquement modifié, est un terme purement administratif, en voici quelques définitions que j’ai trouvées sur l’internet pour le Québec, pour l’Union Européenne et selon la France.

Pour le Québec :

« Organisme vivant (microorganisme, plante ou animal) dont le patrimoine génétique a été modifié par les techniques du génie génétique en vue de lui attribuer des caractéristiques qu’il ne possède pas du tout à son état naturel ou qu’il possède déjà, mais à un degré jugé insatisfaisant, ou encore pour en supprimer ou en atténuer certaines caractéristiques jugées indésirables. »

Pour l’Union Européenne:

« De nos jours, la technologie moderne permet de modifier le matériel génétique pour créer de nouvelles propriétés chez les plantes, les animaux, les bactéries ou les champignons. Cette technologie est jusqu’à présent principalement utilisée dans les cultures afin d’augmenter la résistance des plantes aux insectes et leur tolérance aux herbicides, ainsi que dans les micro-organismes afin de produire des enzymes.

Les organismes dont le matériel génétique a été modifié de cette façon sont qualifiés d’organismes génétiquement modifiés (OGM). Les denrées alimentaires destinées à l’alimentation humaine et les aliments pour animaux qui contiennent des OGM, qui consistent en de tels organismes ou qui sont obtenus à partir de tels organismes, sont dénommés «denrées alimentaires ou aliments pour animaux génétiquement modifiés (GM)». »

Pour la France (selon le Larousse) :

« Un OGM, ou organisme transgénique, contient dans toutes ses cellules un ou plusieurs gènes étrangers (provenant d’une autre espèce), qu’il transmet à ses descendants. Cette technique, d’abord appliquée aux bactéries, au début des années 1970, a été étendue aux animaux puis aux plantes, une dizaine d’années plus tard. L’organisme transgénique a acquis des capacités qu’aucun individu de son espèce ne possède. La fabrication d’OGM requiert l’isolement du gène souhaité chez un organisme d’une autre espèce, sa multiplication, puis son intégration dans une molécule d’ADN, appelée « vecteur ». Celui-ci est construit à partir de fragments d’ADN de diverses origines, de façon que le gène souhaité puisse être fonctionnel dans les cellules où il sera introduit (cellules hôtes) et puisse aussi se multiplier, en même temps que les cellules hôtes. »

Dire qu’un organisme modifier par CRISPR est un OGM n’est pas exact, car avec cette technique les scientifiques n’ajoute pas nouveau gène, la technique modifier quelques bases pour activer ou supprimer l’expression d’un gène. Il n’y a pas d’ajout d’un nouveau gène issu d’un autre organisme.

ogm-danger
Caricature des OGM et Monsanto, notreterre.org

Et le débat en France?

Pour le moment j’observe qu’on parle peu de CRISPR en France, et les rares articles que j’ai trouvé sont souvent mauvais et ne vont pas vraiment dans les détails comme l’article de Slate.fr. L’article veut juste essayer de faire un « Bad buzz », en utilisant un titre aguicheur. Il faut rapidement que le débat débute selon moi, et que l’on pose des règles sur l’utilisation de CRISPR, et que l’on explique à la population cette technique.

Personnellement, j’espère que les médias ne vont pas faire un raccourci classique OGM = CRISPR = souris à trois têtes = super mutant chinois. Car comme je l’ai démontré CRISPR a beaucoup d’applications et il serait bien dommage que la France tombe dans le piège des « écologistes » et interdise l’utilisation de CRISPR à partir d’étude frauduleux ou de fausse rumeurs. J’espère que le débat sera rationnel et calme, contrairement au débat sur les OGM.

Je vous suggère fortement de lire plusieurs articles sérieux sur le sujet, même si la plupart des sources sont en anglais.

Quelques articles que je recommande

https://lejournal.cnrs.fr/articles/crispr-cas9-des-ciseaux-genetiques-pour-le-cerveau

http://www.huffingtonpost.fr/2016/01/24/crispr-cas9-une-revolution-genetique-qui-promet-beaucoup-et-po/

http://phys.org/news/2015-12-gene-editing-science-mag-breakthrough.html

http://www.nature.com/news/the-quiet-revolutionary-how-the-co-discovery-of-crispr-explosively-changed-emmanuelle-charpentier-s-life-1.19814

http://www.nature.com/news/how-the-us-crispr-patent-probe-will-play-out-1.19519

http://www.nature.com/news/where-in-the-world-could-the-first-crispr-baby-be-born-1.18542

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/11/21/un-premier-patient-traite-par-crispr-cas9_5035319_1650684.html

Publicités

9 réflexions sur “Pourquoi CRISPR-Cas9 va révolutionner notre société

  1. je trouve ca très interessant, si c’est pour soigner des maladies pourquoi pas mais avec un cadre précis.bravo tes explications sont claires mais je ne connais pas l anglais est ce qu’il y a des articles en francais?sinon pas grave je demande a myriam de me traduire

    J'aime

  2. « Dire qu’un organisme modifier par CRISPR est un OGM n’est pas exact, car avec cette technique les scientifiques n’ajoute pas nouveau gène, la technique modifier quelques bases pour activer ou supprimer l’expression d’un gène. Il n’y a pas d’ajout d’un nouveau gène issu d’un autre organisme. »

    Tous les matins en me levant, je vais me répéter: « Un organisme génétiquement modifié N’EST PAS un organisme génétiquement modifié ». Au bout d’un moment je parviendrais à m’en persuader. Comme avec 2+2=5.

    J'aime

  3. « J’espère que le débat sera rationnel et calme, contrairement au débat sur les OGM. »

    Vous espérez donc que le « débat » ne portera pas à conséquence, qu’il ne servira qu’à faire accepter au public le fait accompli.

    Où est votre « regard critique sur le monde » lorsque vous ne faites que nous servir la soupe de « l’acceptabilité sociale »?

    voir plutôt:
    Lettre ouverte à Emmanuelle Charpentier
    http://sniadecki.wordpress.com/2015/10/15/louart-crispr-cas9/

    J'aime

  4. Le problème pour moi est la définition des OGM, pensez vous que CRISPR est une méthode pour faire des nouveaux OGM ou non? La question divise au sein de la communauté scientifique, car la définition des OGMs a été écrite avant CRISPR. Il est urgent selon moi que l’on change cette définition.

    J'aime

  5. « Il est urgent selon moi que l’on change cette définition. »

    C’est aussi ce que pensent les industriels qui ont à cœur de faire oublier la filiations de leurs manipulations génétiques avec le fiasco public de la transgenèse…

    Je repose ma question, à laquelle vous n’avez pas répondu, qui vous concerne personnellement:

    Où est votre « regard critique sur le monde » lorsque vous ne faites que nous servir la soupe de « l’acceptabilité sociale »?

    A vous lire

    J'aime

  6. Si par « acceptabilité sociale » vous entendez « l’acceptation d’un projet par la majorité des citoyens, qu’ils soient concernés directement ou indirectement par les retombées et les impacts du projet».
    Alors je pense que dans le cas de CRISPR, la majorité des citoyens n’ont jamais entendu parlé de cette technique, donc il est compliqué pour les citoyens d’avoir un avis sur quelques chose qu’ils ignorent. Je veux juste essayer d’apporter ma pierre au débat. Mais si vous pensez que je ne suis pas objectif, c’est votre avis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s